Vous avez oublié votre mot de passe ? Retrouvez-le.

EN 1 COUP D'ŒIL

Elle est remplie dans le courant de la consultation et nécessite généralement plusieurs visites pour aboutir à un diagnostic

LE PNEUMOLOGUE RÉFÉRENT

1
Constitue un dossier structuré et complet (clinique + TMD)
Formule une hypothèse diagnostique
2
Partage le dossier avec la DMD ou l'expert de son choix
LA DMD OU L'EXPERT
3
Accède au dossier
Propose un diagnostique et un traitement
OU
Demande à revoir le dossier après investigations complémentaires
4
Adresse le compte-rendu au pneumologue

LE PNEUMOLOGUE RÉFÉRENT

5
Entérine le diagnostique
Revoit le patient, instaure le traitement et programme le suivi
6
Évaluation longitudinale
1

Constitue un dossier structuré et complet (clinique + TDM)

 
Cette fiche initiale guide la démarche diagnostique en :
  • recensant les différentes causes pouvant expliquer la PID (tabagisme, expositions professionnelles, médicaments, etc.)
  • complétant les examens appropriés (bilan immunitaire, LBA, biopsie, etc.)
  • La saisie est fluide et correspond au déroulé d’une consultation.
  • Le scanner intégral peut être importé en format DICOM à partir de tout support (CD, clé USB, PACS).
  • Une synthèse en format Word peut être copiée-collée dans le logiciel de travail et/ou envoyée aux correspondants.
2

Partage le dossier avec la DMD ou l’Expert de son choix

 
La fonction “Partage de dossier” permet d’adresser le dossier complet à la DMD et/ou l’expert avec lesquels vous avez l’habitude de collaborer. Le destinataire reçoit alors un courriel automatique l’informant du partage de dossier.
3

Accède au dossier

 
La DMD et/ou l’expert se connectent à colibri avec des identifiants personnels (propres à chaque utilisateur). Ils peuvent lire l’intégralité du dossier, et éditer une synthèse Word ou PowerPoint pour faciliter la discussion des cas.
  • Les scanners peuvent être lus à partir de la visionneuse intégrée à colibri, ou sur le visionneuse habituelle du médecin en transférant les fichiers DICOM depuis colibri vers son ordinateur ou son PACS.
4

Adresse le compte-rendu au pneumologue

 
Une fois l’avis inscrit à la fin de la fiche initiale, un compte-rendu est généré automatiquement et envoyé par mail au pneumologue référent, ce qui simplifie l’organisation des DMD et accélère le rendu des avis.
5

Entérine le diagnostic

 
Après l’avis de la DMD, le pneumologue référent entérine le diagnostic :
  • diagnostic formel : si les arguments sont sans équivoque
  • diagnostic provisoire de travail : si une incertitude diagnostique demeure, mais qu’un traitement doit être initié
6

Évaluation longitudinale

 
Une fiche de suivi est créée à chaque nouvelle consultation.
Elle permet de suivre l’évolution de l’atteinte pulmonaire et son retentissement sur la santé

L’intérêt des fiches de suivi est d’organiser et de structurer les modalités de suivi de ces pathologies chroniques avec 3 objectifs principaux

1
Contrôle la tolérance
des médicaments
LE PNEUMOLOGUE RÉFÉRENT
2
Traque le déclin
en diversifiant les approches
3
Reconsidère le diagnostic
si nécessaire
1

Contrôle la tolérance des médicaments

 
Les fiches de suivi aident à repérer les événements intercurrents et à codifier les effets indésirables médicamenteux.
  • Des tableaux de suivi longitudinaux aident à faire coïncider les évolutions cliniques, l’évolution du traitement et l’évolution de la tolérance au long cours.
2

Traque le déclin en diversifiant les approches

 
Le suivi des pathologies interstitielles chroniques nécessite une évaluation régulière de l’atteinte pulmonaire et de ses répercussions multidimensionnelles sur la santé.
  • Les fiches de suivi permettent d’évaluer de façon simple et structurée :
    • l’atteinte pulmonaire (clinique, fonctionnelle, scannographique) en statuant sur la stabilité, la dégradation ou l’amélioration.
    • le retentissement sur diverses dimensions de la santé.
  • À ce jour, toutes ces informations sont analysées séparément. Cependant ces dimensions sont interdépendantes ; seule une analyse multidimensionnelle par des algorithmes d’IA permettront de statuer formellement sur un déclin global.
3

Reconsidère le diagnostic si nécessaire

 
Si après quelques mois ou années d’évolution le diagnostic doit être reconsidéré, une nouvelle demande d’avis peut être sollicitée sur la base des mêmes modalités qu’avec la fiche initiale.
  • La DMD ou l’expert pourra consulter la totalité du dossier clinique (fiche initiale + fiches de suivi) ainsi que les différents scanners thoraciques importés au fil du temps.

TÉMOIGNAGE

Le pari de colibri-PID pour la recherche clinique

Pr Bruno CRESTANI